Europe,  Italie,  Voyages

4 jours dans les Grands Lacs italiens

Jour 1 : le lac d’Orta

Nous commençons notre escapade en visitant l’un des Grands Lacs italiens les moins connus, le lac d’Orta. Nous nous garons en dehors du centre du village d’Orta San Giulio qui est piétonnier. Soudain, un orage éclate et en moins de cinq minutes, nous nous retrouvons trempés de la tête aux pieds.

Nous arrivons à la Piazza Motta en plein centre et nous nous réfugions à l’Enoteca Re di Coppe, un petit bar dans lequel nous nous remontons le moral avec un bon spritz et quelques bruschette.

Nous repartons ensuite à la découverte du village. Il n’y a pas de doute, malgré la pluie, on se sent en Italie. Nous découvrons au loin l’île de San Giulio, qu’il est possible de visiter en prenant le bateau mais en raison de la pluie, nous préférons partir explorer les ruelles du village. Qu’il est agréable, malgré les pieds mouillés, de s’aventurer sur les rives du lac en découvrant différents petits passages !

Ensuite, nous nous rendons au Sacro Monte, un ensemble de chapelles qui surplombent le lac. Le cadre est très paisible et la vue splendide !

Malheureusement, la pluie n’a pas cessé et nous décidons de rejoindre notre B&B sur les hauteurs à Miasino. L’endroit est sympathique et depuis la terrasse de notre chambre, nous pouvons voir le lac.

Après une petite pause, le soleil étant revenu, nous repartons vers le centre. Nous flânons dans le village en profitant de la lumière de cette fin de journée. Nous tombons sous le charme de Santa Maria Assunta, une église qui date du XVème siècle.

Enfin, nous prenons l’aperitivo sur la place centrale à il Labotario avant de manger face au lac dans le restaurant de l’hôtel L’Approdo à Pettanesco.

Bonnes adresses :

Jour 2 : le lac Majeur, les îles Borromées

Après trente minutes de route depuis Orta, nous arrivons chez Marina qui nous loue une chambre chez elle à Stresa, à une dizaine de minutes à pied de l’embarcadère. Nous achetons des tickets pour les îles Borromées en choisissant de n’en voir que deux sur les trois pour pouvoir prendre notre temps en les visitant. Nous commençons par Isola dei Pescatori, la plus petite des îles mais également la seule à être habitée à l’année. On peut y voir Isola Bella et son magnifique palais.

Nous contemplons ensuite la vue sur le lac depuis la terrasse du restaurant La Rondine puis nous partons flâner dans les ruelles étroites du village.

L’après-midi, nous reprenons le bateau pour Isola Bella. Cette fois, on peut y voir Isola dei Pescatori dans son ensemble.

Mais l’intérêt principal de l’île est la visite du palais et des jardins. Nous découvrons un lieu typiquement baroque construit à l’initiative du comte Borromée. Les salles sont richement décorées et depuis celles-ci, on peut à nouveau contempler le lac.

Ce sont les jardins qui retiennent le plus notre attention. L’élément central sous forme de pyramide avec de multiples statues est vraiment surprenant. L’ensemble est assez incroyable et très bien entretenu et c’est un réel plaisir de parcourir les différentes allées en observant tous les détails savamment pensés.

En fin de journée, nous reprenons le bateau pour Stresa. Depuis l’embarcadère, nous suivons le chemin piétonnier qui longe le lac et mène au centre ville. La promenade est agréable avec toujours cette vue sur le lac, si paisible. Après une glace à L’Angolo del gelato, nous repartons vers notre airbnb. 

Le soir venu, nous décidons d’aller à Arona, à trente minutes de route de Stresa. La ville est dynamique et commerçante. La Piazza del Popolo est un lieu incontournable où les gens se retrouvent pour manger et boire un verre. La promenade au bord du lac est particulièrement romantique la nuit tombée. On voit de loin le château sur la Rocca di Angera.

Nous nous arrêtons boire un verre sur le Corso Repubblica au Speakeasy. L’endroit est sympathique mais les cocktails, plus beaux que bons. Ensuite, nous dînons au Café de la Sera, un restaurant simple et calme avec vue sur le lac.

Bonnes adresses :

Jour 3 : le lac de Côme, Côme et Bellagio

Nous partons vers 10h et après un peu plus d’une heure de route, nous arrivons à Côme. Nous nous garons près de la magnifique cathédrale et partons à la découverte du centre historique.

La Piazza Cavour est pleine de couleurs et les bords du lac sont bien aménagés mais la foule de touristes ainsi que le trafic routier sont rapidement oppressants. La vue sur le lac nous semble moins apaisante que dans les autres villes.

Nous décidons de reprendre notre chemin vers notre prochaine destination, Bellagio. La route en voiture est pleine de surprises. Nous longeons le lac et les magnifiques villas qui s’y trouvent. 

Arrivés à destination, nous ne sommes clairement pas les seuls à avoir eu cette idée, comme un air de 15 août ! Heureusement, nous posons nos bagages dans notre bed & breakfast qui se trouve au calme et à dix minutes à pied du centre. La vue sur le lac est imprenable et très inspirante. 

Nous partons ensuite à la découverte de Bellagio. Le village est très mignon est a pour particularité d’être à la jonction de plusieurs branches du lac. Cela permet d’avoir deux fois plus de points de vue incroyables ! 

Nous décidons ensuite de prendre le bateau. L’attente sous le soleil est interminable mais une fois embarqués, la promenade sur le lac permet de découvrir la côte d’une façon différente.

Nous nous arrêtons de l’autre côté du lac pour visiter la Villa Carlotta à Tremezzo. Il s’agit d’une magnifique demeure qui date de la fin du XVIIème siècle. Mais ce sont surtout les jardins immenses et très variés qu’il ne faut pas rater. On se croirait même dans la jungle à certains endroits ! Nous flânons dans les allées pendant une heure tout en traquant à chaque fois la moindre vue sur le lac.

Le soir, nous passons dans deux épiceries de Bellagio afin d’acheter de quoi dîner sur la terrasse de notre chambre. 

Bonnes adresses :

  • Villa la Rosa B&B pour son cadre magnifique et son calme à dix minutes à pied du centre (bémol: accueil peu chaleureux)
  • Bellavita pour manger une bonne pizza sur le pouce
  • Terrazza Metropole pour boire l’aperitivo avec vue sur le lac

Jour 4 : le lac de Côme, Varenna

Pour éviter d’attendre longuement le bateau comme la veille, nous décidons d’aller en voiture à Varenna. Cela nous permet de faire un premier arrêt peu avant Lecco pour découvrir une autre partie du lac.

Nous arrivons après une heure de route et découvrons les différentes facettes du village grâce au chemin le long du lac. 

Nous nous arrêtons ensuite pour déjeuner, quasiment les pieds dans le lac. 

Ensuite, nous nous dirigeons vers le Castello de Vezio sur les hauteurs de Varenne. La grimpette sous le soleil s’avère plus difficile que nous ne l’avions imaginée mais après quelques pauses à l’ombre, nous arrivons tout en haut. Et quelle récompense !

Nous prenons le sentier de l’autre côté pour redescendre vers la Villa Monastero. Cette fois, pas de visite, nous préférons retourner à Bellagio pour nous rafraîchir à la piscine de notre B&B.

Bonne adresse :

Bilan

Quatre jours suffisent si vous souhaitez visiter tranquillement ces trois lacs. Une semaine me parait nécessaire pour aller jusqu’au lac de Garde qui se trouve à 2h30 de route du lac de Côme.

Bon à savoir : les différents aéroports de Milan sont très proches de la région des grands lacs. Il est donc facile de s’y rendre en louant une voiture.

De notre côté, nous sommes partis en voiture depuis Saint-Raphaël et nous avons mis 4h30 pour arriver au premier lac. Sur le chemin du retour, nous nous sommes arrêtés à Noli en Ligurie pour manger les pieds dans l’eau cristalline.

6 Comments

  • Clémentine

    Je suis complètement sous le charme! Entre ces lacs magnifiques, les points de vue sur la nature, et la beauté des ruelles et couleurs italiennes, c’est juste parfait. Et tous ces plats (et Spritz non :p?) donnent clairement envie! Je ne savais pas que c’était si proche de Milan, une aubaine quand on connait le prix des billets pour y aller! Je me note tous tes conseils qui permettent vraiment d’organiser son itinéraire sur 4 jours. Bref, un article au top :)!

    • monrevefamilier

      Merci beaucoup pour ton commentaire, c’est motivant pour continuer 🙂 Tu ne te trompes pas, ce sont bien des Spritz. Comment s’en passer ?! Effectivement, la proximité de l’aéroport avec ses tarifs si intéressants permet d’y aller facilement et de profiter de la fraîcheur des lacs pour les longs week-ends de mai par exemple.

  • kikimagtravel

    J’adooore cet article! Vraiment un appel à l’évasion et à la dolce vita italienne! Tes photos sont superbes dont certaines très appétissantes d’ailleurs j’ai envie de partir manger italien DE CE PAS. Et j’adore tes robes elles sont magnifiques au passage 🙂 . Les lacs italiens je signe pour un roadtrip sans hésitations ! des bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *